Production du Cacao: les menaces qui guettent la Côte d’Ivoire

Production du Cacao: les menaces qui guettent la Côte d’Ivoire

96
SHARE

Le ministre nigérian de l’Agriculture et du Développement rural, Audu Ogbeh, a annoncé en ce début d’année que le gouvernement fédéral compte faire du Nigéria le premier producteur et exportateur de cacao en Afrique, devant la Côte d’Ivoire, dans les années à venir. A l’en croire, le projet est réalisable, et ceci dans des délais relativement courts. L’information qui a été reprise par l’Agence Ecofin, en date du 14 janvier dernier, provient d’Infoafriq.

«Nous allons prendre à la Côte d’Ivoire sa place et devenir le plus grand producteur au monde. Nous pouvons générer de solides recettes en devises du cacao. Nous devons développer notre agriculture si nous désirons redresser notre économie, surtout après la crise dans laquelle l’a plongé le pétrole », a-t-il dit. Audu Ogbeh trouve inconcevable que le Nigéria soit septième producteur de cacao en Afrique pourtant le pays a un potentiel agricole. Il est d’autant plus convaincu que le cacao peut se cultiver sur tout le territoire. « Il y a présentement 27 États dans lesquels le cacao peut être cultivé au Nigéria », affirme-t-il. Le ministre de l’Agriculture et du Développement regrette l’utilisation de seulement 40% des terres arables du pays (84 million d’hectares). Il ambitionne de former les agriculteurs pour contribuer au dynamisme du secteur.

En septembre 2016, l’Organisation Internationale du Cacao (ICO) a classé le Nigéria septième plus grand producteur de cacao dans le monde. La Côte d’Ivoire avec plus de 1,3 millions de tonnes de cacao par an est le premier producteur mondial du cacao. Il y a plus de 36 ans le Ghana était le premier producteur mondial du cacao.

GOMON Edmond


Africatime CI

Commentaires

commentaires