Home Economie Eurobond 2017 : La finance internationale a réaffirmé sa confiance dans le...

Eurobond 2017 : La finance internationale a réaffirmé sa confiance dans le leadership du Président Alassane Ouattara, estime le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly

15
SHARE

Abidjan, Côte d’Ivoire - Dans une déclaration faite le 13 juin 2017 à l’occasion de son retour d’une mission de mobilisation de ressources dénommée Eurobond 2017, le Premier Ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a indiqué que le succès de l’opération est le témoignage de la confiance des marchés financiers internationaux dans le leadership du Président de la République Alassane Ouattara et dans la vision qu’il a pour le développement de la Côte d’Ivoire.

L’opération a permis de lever 1 milliard 250 millions de dollars et 625 millions d’euros (environ 1 milliard 140 millions de Francs CFA, à des maturités de respectivement 16 et 8 ans. Son objectif était de recourir aux places financières internationales, afin d’obtenir des ressources devant venir en appui au financement du budget de l’Etat et notamment du Plan National de Développement (PND) 2016-2020.

Les arguments qui ont milité en faveur de la Côte d’Ivoire ont été entre autres qu’elle a une économie diversifiée, compétitive, résiliente, peu dépendante du pétrole et non dépendante de l’exportation d’un seul produit. La délégation ivoirienne a également fait valoir que la Côte d’Ivoire tient une place de pôle de croissance et de hub sous régional énergétique, de télécommunications, de transport aérien et de place financière dans l’espace de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA).

Pour le gouvernement ivoirien, cette marque de confiance des investisseurs permet ainsi à la Côte d’Ivoire de continuer sa marche vers l’émergence qu’elle veut atteindre à l’horizon 2020. Les résultats de cet Eurobond vont servir à la création de grands projets dans les secteurs des chemins de fer, de l’énergie, des routes et d’infrastructures aéroportuaires et portuaires. Ils permettront également d’adopter une politique dynamique de transformation des produits agricoles comme le cacao et l’anacarde, d’engager de grands travaux d’infrastructures devant créer des emplois pour la jeunesse d’une part et d’autre part d’améliorer les conditions de vie des populations, notamment en matière d’accès à de meilleurs services de santé, d’éducation, d’eau, d’assainissement, de routes, etc.

La délégation du Roadshow s’est rendue sur les places financières de Paris, Francfort, Munich, Londres, Boston et New York du 1er au 8 juin. Elle comprenait le Secrétaire Général de la Présidence, Patrick Achi et les ministres Adama Koné (Économie et Finances), Abdourahmane Cissé (Budget et Portefeuille de l’Etat), Nialé Kaba (Plan et Développement) et Thierry Tanoh (Energie, Pétrole et Développement des Energies Renouvelables).

Source : abidjan.net