Côte d’Ivoire: Electricité, l’Etat signe un protocole d’accord avec une Société pour...

Côte d’Ivoire: Electricité, l’Etat signe un protocole d’accord avec une Société pour la production annuelle de 350 GWh

287
SHARE

Cohen Gad et Cissé Sabati (ph) 

© koaci.com – Vendredi 27 Janvier 2017 – Un protocole d’accord pour la réalisation du projet d’aménagement hydroélectrique de Kokumbo sur le fleuve Bandama a été signé ce vendredi après-midi entre ELEQTRA LTD et l’Etat de Côte d’Ivoire en présence du ministre, Thierry Tanoh et de l’Ambassadeur de la Grande Bretagne.

L’Etat de Côte d’Ivoire était représentée par le Directeur général de l’énergie, Cissé Sabati et la société ELEQTRA LTD représentée par son Directeur général, Cohen Gad.


ELEQTRA LTD a manifesté son intérêt pour la réalisation de l’aménagement hydroélectrique du site de Kokumbo sur le fleuve Bandama sous la forme d’un contrat de type BOOT ou BOO ainsi que du raccordement au réseau d’évacuation de l’énergie produite par la centrale.

Le site de Kokumbo situé sur le fleuve Bandama a une puissance équipée estimée à 78 MW et un productible annuel de 350 GWh.

La société ELEQTRA LTD étant un développeur de projets d’infrastructures dans les secteurs de l’énergie, et du transport, envisage dans le cadre de ce protocole au terme de la phase de développement, de céder ses parts à ses partenaires habituels avec l’approbation préalable de l’Etat.

La signature de la Convention de concession interviendra en principe dans 24 mois à compter de la date de signature du protocole d’accord.

Le ministre du Pétrole et de l’énergie, Thierry Tanoh a recommandé l’accélération de la mise en œuvre du processus pour les besoins des populations.

Le ministre souhaite que l’électricité qui sera produite soit de qualité et à un coût très compétitif.

Il a enfin rassuré le DG de ELEQTRA LTD de l’accompagnement du Gouvernement pour la réalisation du projet.

L’objectif du Gouvernement ivoirien est de faire passer la capacité de production d’électricité actuelle d’environ 2 000 MW à 4 000 MW en 2020.

Le Directeur général de la Société a pris l’engagement d’accélérer les études pour réduire le délais de la signature de la Convention fixée à 24 mois.

Cohen Gad s’est enfin réjoui du retour de sa Société en Côte d’Ivoire, puisqu’elle a travaillé, il y a 20 ans dans le projet d’Azito.

«Nous allons contribuer au développement du secteur énergétique et voir comment s’il a évolué, » a-t-il précisé.

Le Directeur général de l’énergie a également rassuré le ministre de l’accélération des procédures devant aboutir à la mise en œuvre du projet.

Selon lui, le protocole d’accord signé ce jour défini le cadre de travail pour arriver à la convention.

Wassimagnon, Abidjan 



Source : Koaci

Koaci

Commentaires

commentaires