Côte d’Ivoire : Le gouvernement annonce la cession de 90% du capital...

Côte d’Ivoire : Le gouvernement annonce la cession de 90% du capital de la Compagnie de textile (Porte-parole)

20
SHARE

Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a annoncé mercredi la cession de 90% du capital de la Compagnie ivoirienne pour le développement des textiles (CIDT), acteur important de la filière coton afin de "redynamiser" ce secteur, au sortir d’un conseil des ministres.

La CIDT rencontre depuis son démantèlement en 1996, des difficultés qui ont affaibli la filière Coton. Ce qui a amené le gouvernement ivoirien a engagé le 27 septembre un processus de privatisation de cette compagnie afin de la sauver.

L’Etat a signé un décret "qui autorise le comité de privatisation à mener des négociations en vue de la privatisation de la CIDT, par la cession de 90% du capital de cette entreprise", a affirmé M. Koné.

Selon le porte-parole du gouvernement, "cette décision permettra à cette compagnie de rehausser sa situation financière, de consolider la relance de ses activités" et "surtout de redynamiser de façon générale la filière coton en Côte d’Ivoire".

Créée dans les années 70 la CIDT, acteur historique de la filière coton, a aussi relancé ses activités grâce à l’aide d’un financement de 19 milliards francs CFA de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) dont elle a bénéficié pour la campagne 2015.

En Côte d’Ivoire, la production du coton graine est passée de 300.000 tonnes en 2015 à moins de 200.000 tonnes en 2016, avec 113.000 producteurs contre 121.000 en 2015, selon les statistiques de la filière.

Une production que l’Etat espère voir augmentée en fixant le kilogramme de coton à 265 FCFA pour la campagne 2016-2017, contre 250 FCFA pour la campagne précédente.

MIR

abidjan.net

Commentaires

commentaires