Côte d’Ivoire : 60% des besoins en financement des PME ne sont...

Côte d’Ivoire : 60% des besoins en financement des PME ne sont pas satisfaits, selon ESPartners

10
SHARE

Selon une étude réalisée par le cabinet Entrepreneurial Solutions Partners (ESPartners) dirigé Eric Kacou, les besoins en financement des PME en Côte d’Ivoire sont aujourd’hui estimés à 3574 milliards de Fcfa (5,7 milliards $). Toutefois, en face, les engagements des banques et institutions de microfinance à leur endroit ne s’élèvent qu’à 1464 milliards de Fcfa (2,3 milliards $), soit environ 40% des besoins en financement. Il y a donc 60% des besoins en financement qui sont encore non comblés.

Les conclusions de cette étude, réalisée sur un échantillon de 4212 entreprises réparties sur toute la Côte d’Ivoire, ont été rendues publiques lors du forum « La finance s’engage » tenu le 24 novembre à Abidjan. Ledit forum était organisé par ESP partners, en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).

Par ailleurs, concernant la nature de ces besoins en financement, l’étude révèle que les besoins en capital (Capex) sont les plus importants. S’élevant à 1850 milliards de Fcfa (2,9 milliards $), ils représentent à eux seuls 52% des besoins en financement des PME ivoiriennes. Viennent ensuite les besoins en trésorerie et fonds de roulement qui s’élèvent à 1338 milliards de Fcfa (2,1 milliards $), soit 37% des besoins globaux en financement. Quant aux besoins en financement d’amorçage, ils sont estimés à 209 milliards de Fcfa (337 millions $), soit 6% des besoins en financement. Enfin, les besoins en garanties financières se situent à 177 milliards de Fcfa (286 millions $), soit 5%.

Enfin, en termes d’accès au financement l’étude souligne également que bon nombre d’entreprises ivoiriennes peinent à franchir le pas pour déposer une demande de financement. En effet, 91% des entreprises interrogées ont exprimé des besoins en financement, mais seules 29% d’entre elles ont déposé une demande auprès d’une institution financière. Et seulement 14% ont reçu le financement demandé.

B.K


Africatime CI

Commentaires

commentaires