Home Economie Bonne gouvernance : 2IEVAL forme de nouveaux Evaluateurs émergents

Bonne gouvernance : 2IEVAL forme de nouveaux Evaluateurs émergents

10
SHARE

L’Initiative ivoirienne pour l’évaluation (2IEVAL) a organisé le samedi 10 juin, au CIRES (Centre ivoirien de recherches économiques et sociales), en partenariat avec la Cellule d’analyse des politiques économiques du CIRES (CAPEC), un atelier de formation du Groupe Thématique des Evaluateurs émergents (GT-Ee) ayant pour thème : « Evaluation de projet : de la théorie à la pratique ».

L’objectif visé par cet atelier a été de renforcer les capacités des Evaluateurs émergents pour qu’ils soient outillés en matière de procédures et de rédaction de rapports d’évaluation de projet. En effet, près d’une vingtaine de participants, à travers échanges et discussions ont été imprégnés de la maitrise des concepts (diverses définitions et analyse des critères d’évaluation) et de la méthodologie d’évaluation (TDR, rapport de démarrage, collecte de données, rapport d’évaluation).

Selon Serges Kouadio, jeune Evaluateur émergent, Conseiller Technique suivi évaluation dans une organisation internationale, cet atelier a permis de savoir les règles de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) en matière d’évaluation, basés sur cinq points pertinents. Ce sont notamment la pertinence, l’efficacité, l’efficience, la durabilité et l’impact. « Nous sommes très satisfaits parce que c’est un échange d’expérience. Dans le domaine de l’évaluation il y a plusieurs écoles, mais là, nous apprenons des règles spécifiques et internationales liées aux principes de l’OCDE » a-t-il affirmé.
Quant au président de 2IEVAL, M. Samuel Kouakou, l’occasion lui a été donnée de souligner que cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet ‘’Peer to Peer (pair à pair)’’ financé par Evalpartners (initiative internationale en charge de la promotion de l’évaluation) et sous la supervision technique de l’IOCE (Organisation internationale pour la coopération en évaluation).
« C’est un projet d’utilité internationale qui se déroule en même temps en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Canada. Ce sont ces trois entités ont été sélectionnés après appel à candidature et qui constituent le consortium du projet Peer to peer pour l’Afrique de l’ouest » a-t-il déclaré.
Par ailleurs M.Samuel Kouakou a expliqué que cet atelier fait suite à celui qui s’est tenu au mois d’avril dernier, à l’UFR de Criminologie, en présence du représentant Afrique de l’Ouest du projet Peer to Peer résident à Dakar, qui a permis aux évaluateurs émergents (nouveaux consultants en évaluation) de pouvoir planifier les activités et surtout de présenter les thèmes de formation pour le renforcement de leurs capacités.

« Nous avons observé qu’en Côte d’Ivoire, il y a eu beaucoup de formations théoriques en évaluation, mais aujourd’hui nous voulons mettre l’accent sur le volet pratique. En somme, cet atelier vient positionner la Côte d’ivoire sur l’échiquier international et faire d’elle une destination prisée en matière d’évaluation. Car l’atelier permet aux Evaluateurs émergents d’être compétitifs sur le plan international » a-t-il conclu.

J. A

Source : abidjan.net