Assemblée générale ordinaire de la Cgeci: Diagou passe le relais à Jean...

Assemblée générale ordinaire de la Cgeci: Diagou passe le relais à Jean Marie Ackah

34
SHARE

La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire a un nouveau président. Jean-Marie Ackah succède officiellement à Jean Kacou Diagou à la tête du patronat ivoirien. Le vendredi 25 novembre 2016 au siège de l’institution au Plateau, les membres de la Confédération générale des entreprises de Côte d`Ivoire ont tenu une Assemblée générale ordinaire qui a vu Jean Kacou Diagou passer le flambeau à Jean-Marie Acka. Cette rencontre a surtout été marquée par la prise officielle de fonction de Jean-Marie Ackah. Sous la houlette du Président Jean Kacou Diagou, la Cgeci a réussi le pari de s’imposer auprès des pouvoirs publics et des institutions régionales et internationales comme un porte-voix crédible du secteur privé ivoirien : « Au cours de ces 11 années, 149 entreprises et 9 associations ont pu adhérer directement à la Cgeci alors que le nombre des groupements passait de 9 à 10. Ces entreprises qui ont adhéré directement à la Cgeci totalisent 351 millions de Francs Cfa de frais de cotisations avec un taux de recouvrement de 91% contre 100 millions pour les groupements avec un taux de recouvrement de 67%. Sur l’ensemble des cotisations de nos adhérents s’élevant à 490 millions de Francs Cfa, les entreprises ayant adhéré directement à la Cgeci y contribuent donc pour 72%, contre 20% pour les groupements et 8% pour les associations » a dit fièrement le président sortant. Il part avec quelques regrets, notamment à propos de ce qu’il n’a pas pu faire : « Toutefois, durant ces 11 années, je n’ai pas tout bien fait, tout n’a pas réussi comme je le souhaitais. Entre autres, Je regrette de ne pas avoir pu achever le toilettage des textes comme vous me l’aviez demandé à l’issue de notre Assemblée générale de septembre 2014; alors que je m’y étais engagé » a-t-il dit. Il a donc encouragé son successeur à faire plus : « Jean Marie Acka, toi que les administrateurs ont porté à leur tête, tu auras la lourde tâche de faire en sorte qu’au-delà de nos adhérents, la Cgeci soit la fierté de toute la nation ivoirienne. Tu as relevé de nombreux défis dans le cadre de tes entreprises qui font la fierté de notre pays et au-delà même de nos frontières » a-t-il conseillé. A son tour, le nouveau président a rendu hommage à Jean Kacou Diagou avant de décliner les nouvelles ambitions de la Cgeci : « Les enjeux profonds du développement économique et social de la Côte d’Ivoire qui placent le secteur privé, l’entreprise, au cœur de la stratégie de développement, imposent à la Cgeci d’être encore plus que jamais une force nationale, une force de proposition, une force dynamique ». Pour lui, le Pnd, dans sa deuxième phase, ne doit pas être un mirage pour le secteur privé. Pour ce faire « tout sera mis en œuvre pour que les entreprises en Côte d’Ivoire prennent effectivement les 60% qui leur sont destinés » promet-il. M. Jean Marie Akah envisage également « de renforcer la cohésion au sein de la Confédération pour aboutir à plus d’adhésion de la part des entreprises au plan national ». Le ministre de l’Industrie et des mines ont aussi rendu hommage à Jean Kacou Diagou pour les résultats obtenus sous son mandat et surtout qui ont su positionner la Cgeci comme la seule organisation patronale. Il a aussi encouragé le nouveau président à qui il a conseillé de pousser les ambitions de la Cgeci plus loin.

François Konan

abidjan.net

Commentaires

commentaires