Home Culture Préparation des jeux de la francophonie Hamed Bakayoko, ministre de l’intérieur et...

Préparation des jeux de la francophonie Hamed Bakayoko, ministre de l’intérieur et de la sécurité : « Le président a nommé le baroudeur qu’il fallait pour l’organisation »

81
SHARE

« Je demande au peuple Atchan d’être fier du gouverneur Mambé qui fait partie des cadres qui inspirent respect à travers leurs démarches. A chaque fois qu’il lui est confié une mission, il le fait avec sérieux, sans tapage, par exemple l’organisation des jeux de la francophonie.

Le Président avait besoin du baroudeur qu’il faisait lorsqu’il s’est rendu compte que les délais approchaient. Il a donc nommé le gouverneur Mambé, pour que celui-ci puisse aussi convoquer les ministres impliqués dans l’organisation de ces jeux pour qu’il n’y ait aucune entrave. Et le monde entier fait confiance au gouverneur Mambé pour une parfaite organisation de ces jeux, afin que le Président l’apprécie encore plus ». Cette révélation a été faite hier par le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko qui a représenté Alassane Ouattara à la cérémonie d’hommage des Atchan au Président de la République. « Avec le gouverneur Mambé au coté de Ouattara, quelques choses sera fait un peu plus tous les ans pour le peuple Atchan. Merci Gouverneur d’avoir été le grand inspirateur de cette cérémonie. Je vous demande d’être solidaires du gouverneur Mambé. Ne faite pas comme les contrées où par jalousie, l’on tire par le bas les cadres qui émergent. Alors qu’il faille se souder à ceux qui peuvent rehausser la communauté. Il n’est pas le plus fort, mais c’est lui que Dieu a désigné aujourd’hui pour vous aider » a poursuivi Hamed Bakayoko selon qui La Côte d’Ivoire fait rêver le monde entier. Cela se traduisant, à ses dires, par son élection au conseil de sécurité de l’ONU, par le fait que le Président Ouattara ait été le premier chef d’Etat Africain à être reçu par le nouveau Président français Emmanuel Macron et par le succès remporté par le premier ministre Gon Coulibaly lors de l’opération Eurobond.
« J’ai rencontré Ouattara grâce à N’koumo Bobio »

J’ai demandé au préfet de veiller à ce que les questions financières liées aux terrains ne déstabilisent pas les chefs. Un chef doit être au-dessus des questions d’argent liées aux terrains. Ne remettez pas en cause ce que vous avez de plus propre en vous-même à cause des problèmes de terrains. Veillez à considérer vous-mêmes vos chefs. Le Président me charge de vous lancer un appel à la stabilité, ne laissez pas les autres créer des failles entre vous. N’koumo Mobio fait partie de ceux qui nous ont permis de rencontrer Alassane Ouattara et de nous rendre compte que quelque chose se passait en Côte d’Ivoire. Nous voulions faire certaines choses au niveau de l’université mais nous n’étions pas encouragés, même pour créer le journal le Patriote. Et le doyen N’koumo Mobio nous a demander d’appeler Alassane Ouattara alors premier ministre, que ce dernier allait nous rappeler en cas d’absence selon lui, et qu’il passerait un message avant. Nous étions hésitants, mais N’koumo Mobio nous a rassurer qu’avec Alassane Ouattara, c’est différent. Nous avons alors appelé le premier ministre Alassane Ouattara avec qui nous avons eu une audience par la suite, ce qui a entrainé mon parcours que savez ainsi que mes relations d’aujourd’hui avec lui » a conclu le représentant du Président de la République qui a affirmé que ceux qui viennent de l’extérieurs se disent impressionnés par ce qui se fait en Côte d’Ivoire. « Le peuple Atchan a intégré Alassane Ouattara lors de la présidentielle. Dès son élection, le Président concrétise ce qu’il avait promis au peuple Atchan. Le peuple Atchan remercie le Président Ouattara pour toutes les œuvres à son profit. Le peuple Atchan est décidé à porter haut sa gouvernance et à l’inviter à présider très prochainement une cérémonie chez lui ».

Un échange de présents s’est déroulé entre le peuple Atchan et le représentant du Président de la République qui a offert 10 millions au peuple Atchan.

Diabaté Franck Boyo

Source : abidjan.net